FALAISE, Ingrid

SUJETS ABORDÉS

  • Violence conjugale/amoureuse
  • Les cycles de la violence
  • Pourquoi est-ce si difficile de s'en sortir
  • Se reconstruire
  • Aimer encore...
  • Violence conjugale dans notre entourage ? Quoi faire ?

Ingrid FALAISE

Je me suis choisie

Cinq jours seulement après une sortie très médiatisée, son livre, « Le Monstre », paru aux éditions Libre Expression, se hisse à la première position de tous les palmarès.

Le Monstre est un récit bouleversant, poignant qui n'est pas celui d'une lointaine étrangère… C'est celui d'Ingrid Falaise. Mais, c'est peut-être aussi celui de votre sœur, de votre fille, de votre amie ou même le vôtre.

Pour cette raison, afin d’entrer en contact avec toutes les « Ingrid » du Québec, cette dernière a mis sur pied une conférence afin de sensibiliser, dénoncer et briser le silence sur le tabou qu’est la violence conjugale ou récemment rebaptisée violence amoureuse.

Cette conférence touche autant les hommes, les femmes que nos jeunes, violentés ou non, que nous devons conscientiser au respect, car « sans respect l’amour n’a pas la même couleur » dit Ingrid.

Forte de son passé durant lequel :

« À dix-huit ans, elle a quitté son Québec, sa famille, ses amis, pour s'évader vers l'Afrique, lieu d'origine de son prince charmant. Une idylle qui a dégénéré, influencée en partie par les traditions et les coutumes d'une petite ville perdue à deux heures du Sahara. Mais, elle a surtout été marquée par M. M comme Monstre, M comme Malade, M comme Manipulateur, M comme la première lettre de son prénom. Le prince est devenu bourreau, le chevalier est devenu vautour.

De retour au Québec transformée, affaiblie et mariée à l'islam, constamment humiliée, battue et enfermée dans un sous-sol crade de l'arrondissement Saint-Laurent, Ingrid a trouvé la force d'échapper à la mort et de se sortir de l'emprise de M. »

Ingrid laisse le livre raconter son histoire.  Aujourd’hui, elle ne s’attache plus à ce lourd passé qui a trouvé sérénité aux fils des mots encrés dans les pages du Monstre.  Les yeux d’Ingrid regardent droit devant où la lumière brille dans un univers où elle a mis de côté la victime en elle et a choisi d’aimer encore.

 

 

 

Commentaires clients :

"Conférence qui a eu un réel impact et qui fût très appréciée."

Jocelyne Gagné, Le Calacs entre elles, mai 2016