McQUADE, Winston

SUJETS ABORDÉS

  • La retraite anticipée
  • Les choix de carrière
  • La renaissance
  • Le cancer de la prostate et ses mythes

Winston McQUADE

Pour Winston McQuade, le domaine des communications n’a plus de secrets. Il a passé la majeure partie de sa carrière à Radio-Canada où il a animé des émissions comme L‘heure de pointe, Winston dans les Îles et Winston reçoît… Son implication dans le domaine de la diffusion des arts s’échelonne sur 30 ans. Il a interviewé des centaines de créateurs et d’artisans des milieux des arts visuels, de la littérature, de la danse et du théâtre, ici et dans le cadre de grands événements comme le Festival d’Avignon, le Festival de théâtre des Amériques, les Jeux de la Francophonie, La Biennale de Montréal et le Carrefour international de théâtre de Québec parmi les mieux connus. Au fil des ans, il a couvert les grands événements sportifs au pays – la Soirée du hockey en passant par les Internationaux de tennis, les courses de Formule 1, le Football de la ligue canadienne… À titre d’animateur d’événements corporatifs et culturels, il a couvert la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, la Conférence Internationale sur le Diabète, le Gala des Grands Ballets Canadiens de Montréal (depuis 10 ans), la Fête du Canada dans le Vieux-Port de Montréal, le Gala des Rôtisseries St-Hubert, le Gala de l’Association québécoise de la fibrose kystique, les Journées de la culture Montréal, pour ne nommer que ceux-là. Bref, Winston McQuade est un homme d’expérience !

Poser la question fondamentale: « Suis-je heureux ? »

Winston McQuade est préoccupé par le bonheur, celui qui naît de nos choix de vie. En conférence, il aborde la question de la renaissance. « On est appelé, à partir de la mi-quarantaine, à remettre en question un certain nombre de décisions que nous avons prises dans nos vies. Notre choix de carrière a-t-il été le bon ? A-t-il porté les fruits espérés ? Sommes-nous heureux ? Le questionnement et l’autocritique sont inhérents à l’être humain. Il est de notre responsabilité de nous demander si celui que nous sommes à 50 ans correspond à celui que nous souhaitions être lorsque nous étions plus jeunes, alors que nous étions sans attaches familiales, matérielles et professionnelles. Personnellement, après 30 ans passées à Radio-Canada, j’ai quitté la boîte et c’est ce qui m’a permis de vivre une renaissance. L’important dans la vie, c’est d’être bien dans sa peau, dans son corps et dans son âme. Il est donc impératif de se réaliser pleinement ». Cette conférence s’adresse à tous ceux qui, rendus à un certain point de leur vie, commencent à se questionner sur ce qu’ils doivent faire pour la suite des choses. Il aborde aussi la question de la retraite. C’est une étape qui fait peur à plusieurs et qu’on doit planifier. « Récemment, j’ai donné une conférence à des retraités. Ils ont été nombreux à venir me voir après pour me dire à quel point ça leur avait fait du bien d’entendre ma conférence. Ils envisageaient maintenant cette étape avec plus de sérénité ».

 


 

Le cancer de la prostate: une affaire de coeur

En conférence je raconte simplement, dans la réalité des choses, mon histoire depuis les débuts de ma cinquantaine jusqu'à maintenant. Je raconte le sérieux de mon suivi avec mon omnipraticien. L’évolution de ma situation compte tenu de la lente détérioration de mon APS et l’augmentation de mon score Gleason qui débouche sur deux prélèvements, le premier en 2000 qui s’est avéré négatif et en 2002 alors qu’on décelait la présence de cellules cancéreuses. Je raconte le choc émotionnel subit et celui de ma conjointe. Puis, débute la période de recherche intensive sur le net et le « magasinage » de la meilleure méthode d’intervention et des plus talentueux intervenants spécialistes possibles.

Afin d’illustrer les mythes entourant la prostate, j’évoque le commentaire de ma mère mettant en garde ma conjointe à l’effet que sa vie sexuelle ne serait plus qu’un souvenir (merci maman) et tout le travail qu’il reste à accomplir afin que ces mythes, qui en réalité ne sont que des peurs non justifiées, puissent être remis dans un contexte sensé. Je raconte la réalité post-opératoire, l’incontinence engendrée puis reconquise, la parenthèse sexuelle enfin retrouvée au douzième mois, la patience et la compréhension de ma conjointe, les doutes et les petites victoires.

De toute évidence, la vie sexuelle ne sera jamais la même car des modifications ont été apportées à l’appareil géniteur (anecdote : dans mon cas, plus d’éjaculation extérieure sauf que ...), mais avec l’évolution des méthodes thérapeutiques de toutes sortes, tous les espoirs sont permis.

En ce qui me concerne, je consomme quotidiennement 5mg de Cialis à titre de traitement à long terme depuis deux ans sur la recommandation de mon omnipraticien spécialiste de la dysfonction érectile, le docteur Pierre Alarie. Cette posologie me permet d’obtenir une érection normale et soutenue dans mes rapports sexuels. J’avais auparavant essayé les autres produits offerts sur le marché mais Cialis s’avère être le produit qui agit le mieux pour moi.

Finalement, je raconte comment je vis le présent et comment j’envisage l’avenir.

 

Commentaires clients :

" Merci beaucoup, notre expérience avec Monsieur McQuade fut des plus agréables ! "

Symposium Artistes sur le champ, Ville de Chambly, Août 2014

" Nous sommes entièrement satisfaits de la présence de M. McQuade à notre évènement [...] nous recommanderions sans hésiter M. McQuade. "

Hommage à Félix Leclerc, Mars 2014

" Les participants à l’événement nous ont souligné sa très grande rigueur et son professionnalisme. Ils ont été plusieurs à nous faire part des contacts chaleureux qu’ils ont noués avec lui. [...] Nul doute que le succès de cette journée lui revient en grande partie. "

Journée nationale des CPE, Février 2014