LAPLANTE, M.S.M., Francine

SUJETS ABORDÉS

  • Conciliation familiale
  • Passion de la vie et de l'être humain
  • Persévérance
  • Détermination

Francine LAPLANTE, M.S.M.

Avoir le courage de ses convictions !

FEMME D'AFFAIRES ET MÈRE DE CINQ ENFANTS
Vice-présidente - Finances, F. Chenail inc., 1991 - 1993
Vice-présidente - Finances, Groupe Chenail, 1993 au 31 décembre 2015
Présidente de
Mademoiselle Rose Bonbons depuis 2008
Présidente, associée dans la fruiterie multiservices Citron que c'est bon ! depuis 2008
Présidente, Un Zeste de génie (développement des affiares et technologie) depuis 2010

PRIX ET RECONNAISSANCE

Médaille pour service méritoire décernée par le Gouverneur général du Canada, 2016
Prix honorifique des Diplômés de l'Université de Montréal, 2016
Prix Hommage spécial, Association des porfessionnels en philanthropie, section Québec, 2015
Médaille de l'Assemblée nationale du Québec, 2014
Personnalité La Presse, mai 2014
L’une des 20 finalistes sur 24 644 candidatures pour le titre de  Maman de l’année Walmart, 2013
Finaliste lors des Prix Entrepreneurs Desjardins & Cie, catégorie Prix Desjardins Femme d’influence, 2012
Prix Femme d’affaires du Québec, catégorie bénévole fortement engagée, octobre 2004
Personnalité La Presse, décembre 2002

FONDATIONS
Présidente de la Fondation des Gouverneurs de l’espoir
Présidente de la Fondation Néz pour vivre



 

Francine Laplante a créé la Fondation des Gouverneurs de l’espoir en 2002 dont la mission était de contribuer au confort et à la satisfaction des besoins des enfants souffrant d’un cancer dans le but de leur offrir les meilleures conditions possibles afin que chaque jour de leur vie, parfois trop courte, vaille la peine d’être vécu.  En 2014, suite logique de son implication auprès de ces enfants, elle lance la Fondation Néz pour vivre qui amassera des fonds pour la recherche et le support direct des jeunes adultes de 18 à 30 ans atteints de cancer.

L’écriture lui a sauvé la vie. Ce fût pour elle la meilleure des thérapies. Seule avec une feuille de papier, elle a toujours réussi à faire la lumière sur les périodes les plus sombres de sa vie. Lorsque le vent soufflait si fort qu’elle sentait ses racines se fragiliser, elle s’arrêtait un instant pour laisser danser les mots sur un bout de papier. L’écriture lui a permis d’éviter beaucoup de drames dans sa vie et de vivre ses émotions sans avoir à les verbaliser ouvertement. Elle remercie la vie de l’avoir guidée vers cet échappatoire, car avec le caractère bouillant qui la caractérise, certaines situations auraient pu être tout simplement dévastatrices.

Femme exigeante, contrôlante et, à la limite intransigeante, elle ne laisse pas ou peu de place à l’erreur ou aux demi-mesures. Malgré tout cela, c’est une femme de cœur profondément allergique à l’injustice, à la misère humaine et à la détresse sociale.

Avoir le courage de ses convictions !

Au cours de cette conférence vous connaîtrez le récit de vie inspirant d’une femme déterminée qui, en plus de toutes ses responsabilités familiales et professionnelles, consacre sa vie et ses énergies à venir en aide aux enfants atteints de cancer en les accompagnant, entre autres, en fin de vie.

Cadette d’une famille de 12 enfants, Francine Laplante raconte sa vie, le contexte économique dans lequel sa famille est plongée suite au décès de son père – comment à l’âge de 10 ans elle commence à travailler, tout comme ses frères et sœurs afin de contribuer au soutien financier de la famille et pour payer ses études. Malgré cette lourde tâche, ses efforts sont récompensés et elle devient la première d’une grande famille à obtenir un diplôme universitaire.

Elle nous brosse ensuite un tableau de sa vie professionnelle, l’ascension fulgurante de l’entreprise familiale (elle travaille pour son beau-frère et prend en charge le volet administratif de l’entreprise Chenail fruits et légumes) et les embûches auxquelles elle a dû faire face pour y arriver. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, à Chenail fruits et légumes, s’ajoutent un parc immobilier, une compagnie de transport, le site mamanpourlavie.com, la compagnie technologique Un Zeste de Génie, Mademoiselle Rose Bonbons, Dollars et compagnie, ainsi que plusieurs autres projets qui n’attendent qu’à être réalisés.

Parallèlement à ces activités, elle donne naissance à un fils, François-Karl Viau qui, à l’âge de 5 ans, souffre d’un lymphome lymphoblastique de stade 3 avancé (cancer des glandes). C’est ainsi qu’a commencé une lutte qui allait durer sept ans, soit deux ans de traitements et cinq ans de suivi pour pouvoir enfin parler de guérison. Un récit plus que troublant.

Au cours de ces longues heures passées à l’hôpital, Francine Laplante réalisa rapidement à quel point elle était choyée par la vie, entourée d’une famille extraordinaire toujours présente pour l’accompagner ainsi que son conjoint, les soutenir et les consoler, leur permettant de poursuivre leurs activités professionnelles et subvenir aux besoins de leur famille. C’est à ce moment qu’elle constate que ce n’était pas le cas pour la grande majorité des familles frappées par la maladie – des parents seuls, obligés de quitter leur travail pour réussir à tout concilier. Les comptes qui s’accumulent, les employeurs qui s’impatientent devant les absences prolongées et répétées, les assureurs qui refusent de payer les journées de maladie sous prétexte que ce ne sont pas eux qui sont malades, etc.

C’est alors qu’elle décide de s’engager dans la lutte contre le cancer pédiatrique. De 1998 à 2001, elle organisera des collectes de fonds au bénéfice de Leucan totalisant plus de 800 000 $. Puis, en 2002, elle crée la Fondation des Gouverneurs de l’espoir, dont l’objectif initial vise à instituer une chaire de recherche en oncogénomique pédiatrique. Elle réussit à négocier la création de la chaire avec l’Université de Montréal, à faire approuver le projet par l’Hôpital Sainte-Justine et à l’intégrer au centre de recherche de l’Hôpital. Après de multiples efforts, la Chaire François-Karl Viau est créée en octobre 2002. Après trois ans, les collectes de fonds organisées via la Fondation des Gouverneurs de l’espoir auront permis de respecter l’engagement financier, soit de verser un montant de 1,5 M$ à la Chaire. À ce jour, la Fondation a recueilli plus de 9,5 millions de dollars.

Cette conférence est ponctuée d’anecdotes et de faits vécus qui ne sauront laisser personne indifférent. Francine Laplante s’est donnée comme mission de transmettre sa passion de la vie et de l’être humain à son auditoire.