Normand D'AMOUR

comédien

UDA 263 605

Grandeur : 6 piedsPoids : 185 lbs

Cheveux : châtains Yeux : bleus

Langues : français, anglais (intermédiaire)

La réputation de Normand D'Amour n'est plus à faire. Charismatique, c'est l'un des comédiens les plus appréciés de sa génération. En 33 ans de carrière, il cumule déjà plus de 80 pièces de théâtre, une trentaine de téléséries et téléromans, une quinzaine de films et une multitude de contrats de surimpression vocale.

Parmi ses prestations théâtrales les plus marquantes, mentionnons entre autres, Le mariage de Figaro, Le vrai monde, La Société des loisirs, Les chemins des passes dangereuses et 15 secondes qui lui a d'ailleurs valu le Masque de l'interprète masculin de l'année. En 2006, sa remarquable prestation dans Hosanna lui vaut une nomination pour un Masque d'interprétation. Toujours prolifique, il a tenu des rôles dans les pièces J’aurais voulu être un artiste…, Fragments de mensonges inutiles, présentées respectivement à la Licorne et chez Duceppe. En 2013, il présente Le chant de Sainte Carmen de la Main au TNM et part en tournée en 2014. En 2015, il interprète le rôle de Georges dans la pièce Qui a peur de Virginia Woolf ? Il termine sa saison théâtrale de 2015 en incarnant de façon magistrale le capitaine Achab, à la tête d’une impressionnante troupe de comédiens, d’acrobates et de musiciens dans l’adaptation scénique de Moby Dick, présentée au TNM et encensée par les critiques. Il retourne sur les planches en 2016 dans la pièce L'Emmerdeur présentée à Drummondville.

Au petit écran, il est impossible de passer sous silence sa vibrante interprétation de Laval Chevigny dans Marguerite Volant. Il a, par la suite, joué dans des séries telles Emma, Caméra Café, Les Invincibles3 x rien, Histoires de filles, Casse-croûte chez Albert, Lance et compte – Le grand duel, 30 Vies et dans les deuxième et troisième saisons de Trauma. Il a fait partie de l’impressionnante brochette de comédiens de Yamaska. Il y incarnait William, un père de famille, rôle qui lui a valu le Gémeau pour le Meilleur premier rôle masculin – téléroman en 2010 et 2011. En 2014, il est nommé capitaine de l’équipe des 50 ans à l’émission Le Choc des générations à Radio-Canada, fait partie de la distribution de Les beaux malaises et tient le rôle de Phil Walker dans la deuxième saison de Mensonges sur les ondes d'Addik TV. On peut également le voir à Télé-Québec dans la série jeunesse Subito Texto. Depuis 2016, il se retrouve à Radio-Canada dans la nouvelle série Ruptures.

Côté cinéma, on l'a vu dans Mémoires affectives, Sur le seuil, Cheech, 5150 rue des Ormes, De père en flic. Son rôle de père alcoolique écorché par la vie dans le film Tout est parfait lui a valu bien des éloges. Il a d’ailleurs remporté le Jutra de la Meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien en 2009. En 2010, après avoir présenté plusieurs spectacles à Montréal de la comédie musicale Le Blues d’la Métropole, basée sur l'œuvre de Beau Dommage, il fait partie de la distribution du dernier long-métrage de Claude Miller, Voyez comme ils dansent et de celle de Piché : Entre ciel et terre. Toujours au grand écran, il incarne l’un des rôles-titres dans le film dramatique La Peur de l’eau de Gabriel Pelletier et, en 2013, il participe à La Cicatrice. À l’été 2014, il joue dans le film Le Vrai du faux d’Émile Gaudreault. En 2015, il tient le rôle principal d’Adrien Dubé dans Le garagiste de la réalisatrice Renée Beaulieu, l’un des plus importants rôles de sa carrière.  En 2016, il fait partie de la distribution du film Origami.

Grand passionné de jeux de société, il a ouvert Le Randolph Pub Ludique en 2012 avec trois associés. En 2015, la boutique Randolph ouvre ses portes dans Villeray. Comme le bar de la rue St-Denis connaît un franc succès, il en inaugure un deuxième en 2016 dans Rosemont.